Top articles

  • Aux corps anonymes

    11 avril 2019 ( #Amour )

    Version Française - English version - Versiunea română - Versiunea spaniolă Aux corps anonymes Version audio pour écoute (en français uniquement) Sur les corps anonymes j’ai cherché ta peau Et dans chaque souffle j’ai voulu ta bouche Aux corps anonymes...

  • La cage

    21 avril 2019 ( #Lumière )

    Pour traverser plusieurs vies, il faut accepter de mourir et de renaître plusieurs fois. Ce n'est pas le prix à payer mais LE moyen d'y parvenir. L'accepter c'est le chemin vers l'unicité et la reconnaissance de soi, un accès à sa richesse intérieure....

  • Âmes et particules

    23 avril 2018 ( #Briques de l'âme )

    Ça aurait pu être toi devant l'objectif en ce mois de janvier 2008. Toi qui aurais longuement contemplé cet horizon noyé par la pâleur de l'hiver et ces vols d'oiseaux découpés dans la blancheur du ciel. Quelques mois, quelques ans que tu es parti. Inutile...

  • Les sanguinaires

    20 décembre 2018 ( #Amour )

    Version audio pour écoute Là, au pied des Sanguinaires îlots de porphyres rouge sombre où finit la terre des hommes j'ai senti glisser mon ombre dans le creux de ta main Sur l'éclat irisant les eaux pourpres j'ai revu ces matins rouges belle, de l'écume...

  • Mouettes

    12 mars 2017 ( #Amour )

    Un soir, c'était étrange Les mouettes parlaient entre elles Et nous parvenaient à l'oreille Comme des cris de singes Derrière les volets marseillais La femme s'en allait Laissant à la fenêtre Une fillette intriguée Tu as dit : "C'est vrai...on se croirait...

  • Tout au bout de ses doigts

    27 juin 2019 ( #Amour )

    Tout au bout de ses doigts Elle a fait des pinceaux Pour dessiner des corps En faire des tableaux Avec art et tendresse Elle lisse la peau La toile, elle caresse En cherchant dans ses pots Amour, inspiration Pour peindre ses héros Un peu de compassion...

  • Retour à Venise

    28 avril 2019 ( #Amour )

    De retour à Venise j'ai voulu à nouveau effleurer les boiseries traverser les ponts flâner sur San Marco vide au petit matin Et je cherchais tes yeux et je cherchais tes mains les pigeons s'envolaient vers la basilique vide au petit matin De retour à...

  • Les phares (ou la beauté des humbles)

    09 juillet 2000 ( #Briques de l'âme )

    Ils brûlent maintenant d'une bien pâle lueur, ces phares et, les années faisant, la leur devient tremblotante à en faire pitié. La rigueur des traits s’efface sous les rides, les corps et les esprits, si vaillants autrefois mais usés d'avoir tant donné,...

  • La racine et le fer

    02 mai 2017 ( #Briques de l'âme )

    Tes parents gardaient les moutons dans les collines de Sardaigne, loin des villes, qu’ils ne connaissaient pas, qui leur faisaient peur. Ils préféraient la chaleur des villages où le baroque des façades brûlées de soleil, glisse déjà vers l'Italie. Ils...

  • Nous vieillirons ensemble

    07 mai 2017 ( #Amour )

    Nous vieillirons ensemble Malgré les vents contrairesL'âpreté des cheminsEt les refrains cruelsQue chante le quotidien Sans jamais se lasser Nous vieillirons ensembleSi le temps le veut bienTant que j'aurai la forceDe te prendre la mainPour narguer gentimentLe...

  • Seul, la nuit

    17 mars 2017 ( #Spleen )

    Quand je suis seul, la nuit les spectres ricanent déroulent lentement des langues d'îles noires pavillons bien haut cris de femmes résonnent à la fleur de l'âme tout près de la peau Quand je suis seul, la nuit les spectres pavoisent parsèment d'étoiles...

  • Si un jour on partait.

    11 juin 2017 ( #Amour )

    Après toutes nos pertesSi un jour on partait.Sur une île du cielSimplement, toi et moiTout au bord des nuages Des fleurs au bout des doigtsJ’écrirais des chansonsQui parleraient de toi Mais cette île du cielElle est peut-être làDans le creux de nos brasQuelque...

  • Les petits points

    02 avril 2017 ( #Briques de l'âme )

    Un homme sur un banc, dans un parc. Les yeux fermés sur un soleil d’avril qui se faufilait entre quelques nuages vagabonds. Il avait hâte que la brise les efface. Parce qu’à chaque fois, le soleil revenu faisait danser derrière ses paupières, des petits...

  • Les images ne disent pas tout...

    10 octobre 2017 ( #Briques de l'âme )

    Il y a quelques annéesPrès d'un temple du savoir Le regard de l'enfantHappé par la misère Du vieil homme étendu Et la main de sa mèreLe tirant vers la lumièreLoin des causes perdues Mais les causes perduesSont-elles où nous le croyons ? Qui de l'enfant...

  • Amicalement toi

    18 octobre 2017 ( #Briques de l'âme )

    J’avais retrouvé ces photos prises à l’école maternelle pour le carnaval. Toi, déguisé en Pierrot et moi formant un couple de mariés avec ma cousine. Nous les avons regardées longuement. Tu m’as dit « ton regard est doux ». Ton visage fatigué par cette...

  • Le souffle

    23 février 2018 ( #Spleen )

    Le souffle, je l’ai perdu un vendredi, un jour où il ne pleuvait même pas. Un jour d’avril où le soleil était viril. Je l’ai perdu un vendredi, mais s’étiolait depuis longtemps déjà. Je ne voulais pas le voir, pas y croire. Avec lui, la bête est partie....

  • La corde

    13 octobre 2017 ( #Briques de l'âme )

    A quoi pensais-tu Quand tu tenais la corde La vie qui n'en peut plus L'âme qui se saborde Des amours perdues Avant qu'ils ne s'accordent Tes envies envolées Les rides qui te mordent J’y ai pensé un soir Et j’ai tenu la corde Sans comprendre pourquoi La...

  • À ceux dont l'enfance...

    19 février 2019 ( #Briques de l'âme )

    À ceux dont l'enfance fut volée. Pillée, dévastée À ceux-là, on voudrait dire De regarder "devant" Mais devant c'est quoi ? Devant, c'est loin Et derrière, c'est tant.. De tendresses manquées De Chemins torturés À ceux-là on voudrait tendre Parfois même...

  • Vert-bleu

    24 avril 2017 ( #Spleen )

    Ne pas laisser faire le hasard mais le faireça pourrait être la définition de construireou de détruire.La frontière est si floueentre le bleu des mers nourricièreset le vert des futurs incertains.Construire ou détruireça tient à si peuLe monde est bleu-vert...

  • Pensée du jour (ou de la nuit) 6

    26 février 2018 ( #Pensée du jour (ou de la nuit) )

    Peu m'importe où sera la prochaine île Si je sais la mer où je navigue C'est là, rien que là, Qu'est ma liberté I do not care where the next island will be If I know the sea where I'm sailing It's there, nothing but there, What's my freedom Eu não me...

  • Lumière

    19 avril 2017 ( #Lumière )

    Si l'air venait à manquer, je gonflerais ma cage j'aspirerais le ciel, même avec une paille quand bien-même, il manquerait je ne fuirais pas, je ne fuirais rien, je ne fuirais plus en poussant la pierre de mon mythe de Sisyphe en haut de la montagne ne...

  • Asphalt Jungle

    26 novembre 2017

    Que du goudron autour de vous, les fleurs fragiles qui le transpercent parfois vous étonnent encore. Vous me l'avez dit en souriant. Le goudron, ce tapis noir, trop grand pour un cœur déjà bien serré. Vous souriez quand même. Un prénom : Jean-Paul. Tituber,...

  • Le retour du boulanger

    12 août 2019

    Votre Alsace natale, belle comme une carte postale, mais souvent un peu grise, vous donna un jour des envies de Sud. Vos rêves de jeunesse, vos désirs de soleil et sans doute un peu vos racines grecques, vous poussèrent jusque dans un petit village du...

  • Pensée du jour (ou de la nuit) 9

    27 juillet 2019 ( #Pensée du jour (ou de la nuit) )

    - Impossible de voir derrière le masque de l’autre sans ôter celui qu’on porte soi-même. - Impossible to see behind the mask of the other without removing the one one wears oneself. - Imposible ver detrás de la máscara de la otra sin quitarse la que uno...

  • Illusions

    16 mars 2018 ( #Spleen )

    Illusions aliénantesJetées çà et làArtefacts de beauté, rêvéeQui impriment des souffrancesEt détournent de l'essentiel Ces rêves brisés d'avanceQu'on essaie de nous vendreA grands coups de couleursTrop belles pour être vraiesA grands coups de douleurs...

1 2 > >>

Afficher plus d'articles